À l’instar du livre biblique Jonah, un défenseur de l’environnement marin sud-africain a survécu de peu, après avoir été pris dans la gueule d’une baleine.

Rainer Schimpf, 51 ans, a été emporté dans la gueule d’une grande baleine de Bryde au large de la ville de Port Elizabeth, en Afrique du Sud, alors qu’il nageait en plongée avec masque tuba en filmant un banc de sardine…

« Une baleine de Bryde se dressait dans la gigantesque boule que formait les poissons, engloutissant tout sur son passage », a-t-il déclaré à l’AFP, ajoutant que ses jambes pendaient hors de la bouche du mammifère lors de l’incident qui s’est produit fin février.

Rainer Schimpf, qui a déclaré être rentré dans l’eau immédiatement après l’incident. Photographie: Silke Schimpf / Barcroft Images

L’épouse de Schimpf, Silke, et un photographe ont regardé avec horreur depuis leur bateau, affrétés pour regarder les bancs de sardines, la scène se déroulant sous leurs yeux, totalement impuissants…

« J’ai senti une certaine pression autour de ma taille et j’ai immédiatement su ce qui s’était passé. Elle m’a accidentellement inclus dans sa bouche avec son repas principal – les sardines. « 

Schimpf, un défenseur de l’environnement primé avec 20 ans d’expérience, a déclaré que l’épreuve devait durer «quelques secondes» – plutôt que les trois nuits passées par Jonas dans l’estomac d’une baleine, selon l’histoire de la Bible.


«[Alors] la baleine a réalisé son erreur et a ouvert la bouche, me relâchant. J’ai été emporté par ce qui semblait être des tonnes d’eau de sa bouche », a-t-il déclaré.

Les baleines de Bryde peuvent peser jusqu’à 30 tonnes à maturité et mangent généralement du krill et du poisson.


Quand il atteignit finalement la surface, il prit une inspiration et rejoignit ses camarades de plongée en apnée qui n’étaient pas au courant du drame qui se déroulait.

«Nous sommes retournés à bord du bateau, sommes montés et avons vérifié si l’appareil photo et moi-même allions bien, pas de fractures, pas de côtes fissurées – donc tout allait bien», a-t-il déclaré.

«Boosté par l’adrénaline et ne voulant pas rater l’action du ballon d’appât, je suis retourné à la mer. Cette fois, à la recherche de requins», a-t-il ajouté avec un sourire.

Schimpf a abondamment documenté des orques tuant des dauphins et leur comportement de chasseur durant sa carrière.


Après son évasion, Schimpf a déclaré à l’AFP que «si je devais renaître, j’aimerais revenir comme une baleine».

Le plongeur raconte comment la scène s’est déroulée :

En tout cas, en voilà un qui aura une superbe histoire à raconter à ses enfants et petites enfants !


Nous encourageons chacun(e) à entreprendre ses propres recherches afin de croiser les sources et d’en tirer vos propres conclusions pour ne pas être influencés dans votre critique personnelle.

Esprits Libres via The Guardian

 

 


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments