Jusqu’à ce jour, aucun chasseur n’avait payé aussi cher pour se faire un vicieux plaisir en tuant l’animal national du Pakistan.  Les photos de l’Américain Bryan Kinsel Harlan posant fièrement aux côtés de son « trophée » ignoble, un markhor mort, sorte de bouc légendaire et sublime, font polémique.

110.000 dollars pour chasser un markhor, une chèvre sauvage de l’Himalaya reconnaissable à ces sublimes longues cornes en spirale. C’est le montant record le plus élevé jamais payé pour obtenir le « droit » de tuer l’animal officiel du Pakistan qu’a payé un Américain du nom de Bryan Harlan

Bryan Harlan, ignoble personnage.

Cette chasse légale est censée permettre de sauver l’espèce de l’extinction. Allez comprendre l’illogisme de certains humains…


https://www.youtube.com/watch?v=WuMsFrl_Pv0

De nombreux internautes et défenseurs des animaux aux quatre coins du monde ont protesté et affiché leur mépris contre cette pratique. Lauren Gavahan, activiste dans la défense des animaux, a également publié un tweet dans lequel elle se demande «pourquoi» a-t-il eu ce besoin, celui d’afficher cela sur le web. Nous, on a la réponse. L’égo et la folie.

Pourtant, nous nous devons de le rappeler, comme bien malheureusement de trop nombreux animaux, ces chèvres sauvages n’étaient plus que 2500. Le markhor était classé comme espèce «en danger» sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature. Comme par magie il est aujourd’hui plus en danger… Mais bien sur !

Pourtant, ce chasseur a pu agir en toute légalité sans en être inquiété, c’est bien ça le pire dans l’histoire. Légaliser la mort d’animaux innocents pour assouvir un simple plaisir de supériorité.


Comme l’a bien précisé le Washington Post, la chasse aux markhors est bien encadrée par les autorités du Pakistan qui légalisent à chaque saison, la chasse de douze mâles contre un grand montant… Le but: lutter contre le braconnage et, ainsi, aider à la sauvegarde de cette espèce rare. Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire ou entendre… A vomir. Littéralement !

Nous encourageons chacun(e) à entreprendre ses propres recherches afin de croiser les sources et d’en tirer vos propres conclusions pour ne pas être influencés dans votre critique personnelle.

Esprits Libres


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments