Personne n’est aussi bien placé que les employé des compagnies aérienne pour connaître tous les secrets des les vols en avion de ligne.

Les voyages en avion font l’objet depuis l’apparition des vols commerciaux de nombreux fantasmes et autres idées reçues. Il y a par exemple l’idée largement répandue selon laquelle, les avions rejettent les excréments en plein vol ou encore qu’il existerait des places plus sûres que d’autres qui pourraient augmenter les chances de survie en cas d’accident…

Par exemple, Saviez-vous pourquoi on doit automatiquement éteindre la lumière dans un avion qui atterrit la nuit? Ou que l’on peut tout à fait ouvrir les toilettes des avions de l’extérieur?

1. Le service à l’arrière des avions est toujours meilleur !

Comme l’a expliqué Annie Kingston, une hôtesse de l’air à Oyster:

« Bien que la plupart des passagers choisissent souvent des sièges placés à l’avant de l’avion pour pouvoir sortir les premiers une fois posés et avoir plus de chances d’avoir le choix de leur repas préféré, les membres de l’équipage savent pourtant que si vous êtes assis au fond, vous recevrez un service plus qualitatif.

« La raison ? C’est très simple: nous préférons éviter de répondre aux appels venant de l’avant de l’avion parce qu’y répondre veut dire éventuellement montrer l’article que le passager a demandé à tout le monde. Cela peut causer un souci puisque les avions n’ont souvent pas de vodka, coussins, bouchons d’oreilles et brosses à dents supplémentaires, ou encore le temps pendant les vols plus courts de déborder sur le programme de service.

« Pour les passagers qui sont assis vers l’arrière de l’avion, cependant, il est beaucoup plus facile de faire passer cette deuxième petite bouteille de vin. »

2. Pourquoi les passagers doivent-ils éteindre leurs téléphones ?

Vous avez peut-être déjà entendu ce bruit désagréable de friture qui arrive parfois quand vous placez votre smartphone près d’une radio, par exemple. C’est aussi ce que peuvent entendre les pilotes, ça joue donc sur la réception des messages radio qu’ils reçoivent du sol. « Alors ça ne joue pas sur la sécurité du vol contrairement à ce que l’on dit souvent mais c’est très pénible, ça c’est sûr”, explique un pilote, précisant que si 50 passagers oubliaient de mettre leur portable en mode avion, le bruit deviendrait très vite insupportable.



3. Si les lumières s’éteignent dans les avions qui atterrissent de nuit, c’est tout bêtement pour habituer les yeux des passagers en cas d’évacuation d’urgence.

En cas de problème moteur par exemple, il faut automatiquement couper le courant principal de l’avion à l’atterrissage. L’appareil n’est alors plus éclairé que par un système d’éclairage de secours très faiblet. Sachant qu’une évacuation doit en théorie s’effectuer en 1min30 secondes maximum, il n’y a donc pas de temps à perdre avec l’acclimatation des yeux des passagers à l’obscurité.

4. Toutes les failles « minimes » ne sont pas réparées immédiatement

Ne croyez pas pour autant que le vol est maintenu s’il n’est pas totalement sûr. En vérité, la liste des choses qui doivent être vérifiées avant le décollage est juste colossale. Mais c’est vrai qu’il existe des failles mineures qui n’affectent normalement pas la sécurité et qui peuvent donc être réparées après, d’éviter que le vol ait du retard. Bon c’est pas super rassurant non plus hein !

5. Rapatriements funéraires: y a-t-il un cercueil dans l’avion?

Chaque année, un millier de défunts atterrissent et décollent à Bruxelles. Ces cercueils sont généralement acheminés vers la terre d’origine des personnes décédées.


Leur transport a parfois lieu avec le fret mais généralement il s’agit de vols passagers. À côté des bagages en soute, il n’est pas rare de trouver un cercueil. À Zaventem, il y en a même trois par jour.

6. Les raisons principales pour lesquelles les valises sont souvent perdues

  • L’employé de la compagnie aérienne a par erreur collé la mauvaise étiquette sur la valise.
  • Ils l’ont gardée pour une vérification additionnelle, et finalement, ne sont pas parvenus à la monter dans l’avion à temps.
  • Le passager n’a pas enlevé les étiquettes de ses précédents vols, ce qui a provoqué une confusion.
  • Quelqu’un du personnel, généralement un nouveau, a mis la valise dans le mauvais chariot et l’a donc envoyée vers une autre destination.
  • La valise s’est coincée sur le tapis roulant ou a été envoyée dans une mauvaise direction : cela arrive souvent pour les vols avec correspondance.
  • Il y a eu une erreur dans le système de reconnaissance de valise ou l’étiquette s’est perdue. C’est pour cela que les employés recommandent toujours d’écrire ton nom et ton contact à un endroit visible ou à l’intérieur de la valise.
  • La valise est tombée du chariot sur le chemin pour aller à l’avion et personne ne s’en est rendu compte. Cela arrive rarement.

7. Les avions peuvent encore voler avec un seul moteur

Tous les avions récemment conçus peuvent voler et décoller avec un seul moteur. Les pilotes sont entrainés très régulièrement sur des simulateurs pour voler ou atterrir avec un moteur en moins…

8. Vous avez plus de chances d’éviter les retards si vous volez le plus tôt dans la journée.

Travis O’Neal, ancien agent du service clientèle d’aéroport a écrit sur Quora, « En règle générale, plus vous voyagez tard dans la journée, plus vous avez des chances d’avoir un retard. »


9. Les deux pilotes mangent deux repas différents afin d’éviter les intoxications alimentaires.

Et oui ! C’est même une règle d’or. Les repas de chacun des deux pilotes doivent être préparés via des chaînes de productions différentes, c’est valable pour les repas à bord tout comme pour ceux qui précèdent un vol.

10.  Si vous déployez le toboggan d’urgence préparez-vous à payer des dizaine de milliers d’euros !

Par exemple, en 2014, un passager dans un avion de China Eastern Airlines qui a dit qu’il voulait « sortir de l’avion plus vite, » a déployé le toboggan d’urgence juste après que l’avion ait atterrit à l’aéroport international Sanya Phoenix. Ce fâcheux incident à quand même causé un retard de plus de deux heures et a coûté environ 16.000 dollars de dommages à la compagnie.  Alors soyez patients, ça vous évitera de vous endetter !

En avril 2018 un membre de l’équipage United Airlines cette fois-ci a fait la même bêtise, coutant à la compagnie aérienne entre 6.000 et 12.000 dollars uniquement pour le simple fait de devoir remballer le toboggan dans son emplacement… Cher le petit tour de manège…


11. On peut déverrouiller les toilettes de l’extérieur

S’il semble tout à fait logique et normal que les hôtesses et stewards puissent avoir accès à une ouverture de la porte des toilettes de l’extérieur en cas d’urgence ou simplement si quelqu’un serait bloqué à l’intérieur, peu de passagers savent qu’ils peuvent le faire eux-mêmes, et heureusement sûrement. En voici un exemple en images ici et en vidéo ici.

Alors la prochaine fois que vous prendrez l’avion vous y repenserez sûrement… Et surtout, ne déclenchez pas le toboggan de secours par pitié 😉

Esprits Libres 



Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments