Selon le journal Mediapart et les documents révélés, Joëlle Ceccaldi-Raynaud Maire de la ville de Puteaux, aurait fait retirer son or, ainsi que 865.300 euros en espèces, d’un de ses comptes secrets. Elle est pas belle la vie ?

>C’est carrément pas moins de 102 lingots d’or et 865.300 euros en cash. Soit 2,86 millions d’euros au total ! Entre le 16 octobre 2008 et le 23 avril 2009, un bien mystérieux émissaire aurait discrètement vidé dans son entièreté le compte de la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains), au Luxembourg. Une affaire révélée par Mediapart, avec tous les documents à l’appui.

L’existence du compte à la banque privée Edmond de Rotschild avait été révélée en 2011 par le Canard Enchaîné.

Il s’agit ici de documents qui font état d’une dizaine de retraits d’argent. Ces preuves intéressent fortement le juge d’instruction de Nanterre, Jean-Michel Bergès, qui enquête sur de présumés pots-de-vin en 2001 dans l’attribution du marché du chauffage de La Défense.

Ce gigantesque contrat avait à l’époque été attribué par un syndicat intercommunal, présidé par Charles Ceccaldi-Raynaud, qui n’est autre que le père de l’élue actuelle, tiens donc… Il était alors lui-même sénateur-maire de Puteaux, tiens donc… où siégeait bien entendu également sa fille, bah dis donc… Ça fait un peu beaucoup de hasards non ?

Mais malgré tout, jamais poursuivie !

L’existence du compte caché de Joëlle Ceccaldi-Raynaud à la Banque privée Edmond de Rothschild, avait été rendue public en 2011. Charles Ceccaldi-Raynaud, en guerre avec sa fille, l’avait alors accusée d’avoir touché des dessous de table et avait révélé l’existence du compte au juge. À l’époque, elle avait assuré que tout était en règle, expliquant que cet argent provenait d’un héritage de sa grand-mère. Pourtant, la justice française n’en a trouvé aucune trace


Comment un élu, qui n’a pas d’entreprise, donc pas de chiffre d’affaires, qui n’a pas gagné non plus au Loto, peut-il se constituer un capital aussi colossal ? C’est ça la réalité.

>Joëlle Ceccaldi-Raynaud n’est donc, comme toujours, pas poursuivie suite à cette enquête sur le marché du chauffage de La Défense. Elle a seulement été entendue comme « témoin assisté ». Bah voyons !


Quand vous risquez la prison pour un vol de paquet de riz dans un supermarché, eux s’amusent en toute liberté après avoir détourné des millions d’euros sans jamais être inquiétés. Et on ose encore nous parler de « Justice » dans ce pays ?

Nous encourageons chacun(e) à entreprendre ses propres recherches afin de croiser les sources et d’en tirer vos propres conclusions pour ne pas être influencés dans votre critique personnelle.

Esprits Libres via Mediapart


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments