La publication d’un post sur le compte Twitter d’Orrion Farms, présentant un poulain génétiquement modifié pour être soit disant « parfait », a créé l’indignation.

Cette fois-ci, Photoshop n’y est pour rien. Le visage du cheval au nez hyper allongé et affiné accompagné d’un front proéminent ressemblant plus à un hippocampe qu’autre chose après une alerte lancée par des vétérinaires.

El Rey Magnum, poulain génétiquement modifié pour la plaisir humain…

Après les accros du bistouri prêts à tout pour ressembler à Ken et Barbie, voici que l’homme se met à transposer ses exigences esthétiques sur les animaux. Quelle folie !

C’est le dernier « produit » d’Orrion Farms, un centre d’élevage américain de purs-sangs arabes installé dans l’État de Washington.

Des manipulations génétiques pour créer un poulain «Disney»

Les responsables du centre ont présenté sur les réseaux sociaux El Rey Magnum, un poulain de neuf mois qui a subi de nombreuses manipulations génétiques pour qu’il ressemble au plus proche d’un animal de « dessin animé », selon plusieurs médias.

« Souvent, vous allez avoir un visage exceptionnel, comme celui qu’il a, mais ils n’ont pas un bon corps, ils n’ont pas un bon port de queue, ils ne tiennent pas leur tête droite, explique Doug Leadley, un des responsables d’Orrion Farms. Lui, il (El Rey Magnum) a tout cela. » Le poulain vaudrait déjà plusieurs millions de dollars.



Selon le site internet du Progrès, une partie de la tête d’El Rey Magnum (le chanfrein, qui va jusqu’à ses naseaux) présente ainsi un creux important, une difformité censée rendre le poulain « proche de la perfection ».

Un aspect esthétique censé être parfait selon les critères de certains dérangés du cerveau

Cet animal est le fruit de plusieurs croisements de chevaux présentant des particularités. Orrion Farms s’est targué d’avoir reçu des offres de plusieurs milliards de dollars de tous les coins du monde pour acquérir ce poulain d’un nouveau genre.

Cette manipulation génétique est dénoncée par plusieurs professionnels du monde hippique et vétérinaire et a même provoqué une levée de boucliers de la part de plusieurs associations de protection des animaux. Des problèmes de santé son vivement redoutés…


Dans un article publié le 14 octobre 2018, des vétérinaires britanniques se sont offusqués de l’aspect de l’animal, s’inquiétant des risques potentiels pour sa santé. « J’imagine que ce cheval pourrait avoir des problèmes respiratoires, développe Jonathan Pycock, président de l’association vétérinaire équine britannique, au Veterinary Record.

Quand l’humain s’amuse avec la Nature ce n’est jamais bon signe. Bon sang, quand est-ce que ces gens vont-ils arrêter leur délire ? A se prendre pour Dieu ils vont se brûler les ailes et nous avec probablement…

Nous encourageons chacun(e) à entreprendre ses propres recherches afin de croiser les sources et d’en tirer vos propres conclusions pour ne pas être influencés dans votre critique personnelle.


 

 

 


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments