Êtes-vous souvent stressé ou anxieux? Avez-vous l’impression que tout est difficile? Que rien ne va comme vous aimeriez?

Eh bien, ce guide est parfait pour vous. Ici, vous apprendrez à ne pas trop vous en faire pour rien. Ne pas se tracasser pour rien ne veut pas non plus dire que vous devez tout négliger, il ne s’agit pas non plus d’ignorer totalement ce qui se passe dans le monde.

Voici les 5 moyens les plus efficaces pour vous empêcher de trop vous soucier des choses, de trop penser, d’avoir toujours cette pression des autres :

1) Rester dans le présent

Voici le problème: Tu réfléchis beaucoup, beaucoup trop. Un cerveau sans cesse en train de réfléchir, matin, midi et soir, sans repos…

Selon le Dr Dennis Gersten de l’American Board of Psychiatry and Neurology, une personne moyenne dirige environ 15 000 pensées par jour, dont au moins la moitié sont négatives. Et nous savons que nos pensées se transforment en nos émotions et que nos émotions se transforment en physiologie donc elles influent sur notre physique.


Maintenant, nous ne disons pas que vous devriez arrêter de penser, mais vous devez vous accorder une pause parmi ce flot incessant.

Et quoi de mieux pour ça que de vivre au moment présent?


Selon le maître bouddhiste Thich Nhat Hanh, la paix ne peut exister que dans le moment présent:

«La paix ne peut exister que dans le moment présent. Il est ridicule de dire «Attendez que je finisse ça, alors je serai libre de vivre en paix». Qu’est-ce que «ça»? Un diplôme, un travail, une maison, le paiement d’une dette? Si vous pensez ainsi, la paix ne viendra jamais. Il y a toujours un autre « ceci » qui suivra le présent. Si vous ne vivez pas en paix en ce moment, vous ne pourrez jamais le faire. Si vous voulez vraiment être en paix, vous devez être en paix maintenant. Sinon, il n’y a que « l’espoir de paix un jour ».

Donc, pour garder votre esprit concentré sur le moment présent, gardez ces conseils à l’esprit:

– Ne fouillez pas dans ce qui est arrivé dans le passé.
– Concentrez-vous sur les choses qui sont réellement sous votre contrôle.
– Ne pensez pas à ce qui peut ou ne peut pas arriver dans un avenir lointain.
– Penser constamment au passé et au futur ne vous causera que de la tristesse ou de l’anxiété.


Le présent est l’endroit où le changement a lieu.

Pourquoi devriez-vous vous occuper de ce que vous ne pouvez plus changer ?
Le Dalaï Lama le dit le mieux:

«Si un problème est réparable, si une situation est telle que vous pouvez y remédier, vous n’avez pas à vous inquiéter. Si ce n’est pas réparable, alors il n’y a aucune RAISON DE s’inquiéter. Il n’y a aucun avantage à s’inquiéter de quelque manière que ce soit.


En d’autres termes:

Ne vous laissez pas égarer dans un endroit qui ne sera pas bon pour votre santé mentale et émotionnelle. Vous serez surpris de voir à quel point il est bon de ne plus penser à tous les tenants et aboutissants.

2) Faites face à vos peurs


Savez-vous ce qui est pire que l’échec? Ne pas essayer de faire quelque chose du tout.

Expliquons-le avec un exemple.

Et si vous aviez peur d’aller à un rendez-vous avec quelqu’un que vous aimez vraiment


Fondamentalement, ce qui se passe, c’est que votre peur d’échouer ou d’être embarrassée vous empêche de le faire. Et si vous n’essayez jamais, vous restez dans un lieu de nervosité inutile.

Donc, si vous êtes toujours inquiet, cela signifie que vous donnez trop de baise.

Vous avez tous ces scénarios qui se jouent dans votre tête:

  • « Et si ils ne m’aime pas et me rejette? »
  • «Et si je l’embarrasse?
  • « Et si je suis si nerveux que je ressemble à un idiot? »

Et la seule façon d’arrêter de jouer ces scénarios dans votre tête est de passer à l’action. C’est la seule façon de réaliser que ce n’est pas aussi effrayant que vous le pensez.


Et quand vous découvrirez que ce n’est pas si effrayant, vous serez mieux placé pour vous en soucier moins.

La leçon clé est la suivante:

Passez à l’action. Vous devez trébucher et apprendre par l’expérience. Vous ne pouvez pas continuer à imaginer comment vous allez réussir ou échouer. Parce qu’une fois que tu seras habitué à tout ce dont tu as eu peur au début, tu ne pourras que t’améliorer et te sentir vraiment à l’aise.

« Faites ce que vous craignez et continuez à le faire … c’est le moyen le plus rapide et le plus sûr jamais découvert de vaincre la peur. » – Dale Carnegie


3) Savoir que vous n’êtes pas seul à être imparfait

Tu veux savoir comment s’en foutre?

Comprenez que vous n’êtes pas le ou la seule à le penser. Nous ne disons pas que vous devriez avoir l’impression d’être identique aux autres, cela signifie plutôt que quasiment tout le monde s’inquiète de beaucoup de choses.

Par exemple, vous êtes prêt à postuler pour un emploi.


Vous allez dans l’immeuble et vous vous asseyez parmi des dizaines d’autres personnes. Tout le monde se soucie de son apparence et de l’impression qu’il donne. Tout le monde se soucie de leur apparence bien plus que nécessaire.

Les humains sont des animaux sociaux, après tout.

En fait, selon Scientific American , il est naturel que les humains se soucient de ce que les autres pensent d’eux. C’est dans notre Nature profonde. C’est encré en nous.

Mais si vous vous souciez trop et que vous ajustez votre vie en fonction des attentes des autres, il est peut-être temps d’arrêter ! Si vous pensez que vous avez l’air bien, alors vous l’êtes; c’est seulement votre esprit qui vous dit que tout le monde juge chacun de vos mouvements, de vos actes, de vos paroles…

Un petit chat peut se prendre pour lion, même si physiquement il ne l’est pas il l’est dans sa tête et tout son comportement en découle ensuite. Il agit comme un lion. C’est simplement le mental et l’estime de soi qui nous permettent d’avancer finalement…

Le Maître spirituel Osho a quelques bons conseils si vous vous souciez de ce que les autres pensent de vous:

«Personne ne peut rien dire de toi. Tout ce que les gens disent est à propos d’eux-mêmes. Mais vous devenez très fragile parce que vous êtes toujours accroché à un faux centre. Ce faux centre dépend des autres, vous regardez donc toujours ce que les gens disent de vous… »

«La plus grande crainte dans le monde réside dans les opinions des autres. Et dès que vous ne craignez plus la foule, vous n’êtes plus un mouton, vous devenez un lion. Un grand rugissement surgit dans ton cœur, le rugissement de la liberté. « 

4) Apprendre la valeur de dire «non»


Est-il bon d’être toujours disponible pour toute personne ayant besoin de vous? Pas exactement.

Si vous dites «oui» à tout, vous vous épuiserez. Vous perdrez du temps, de l’énergie et de l’argent pour vous concentrer sur vous-même. Et pire, les gens pourraient profiter de votre gentillesse.

Afin de savoir comment ne pas vous perdre, vous devez apprendre à dire NON.

Vous n’êtes pas obligé de rejeter chaque demande. Mais vous devez savoir quand en refuser une.

Peut-être avez-vous peur de dire non pour plusieurs raisons:

– Vous ne voulez pas blesser les sentiments des autres, en particulier ceux qui vous sont chers.
– Vous craignez que personne ne soit présent lorsque le moment est venu de demander de l’aide.
– Vous avez peur de finir par avoir une mauvaise réputation.

Mais ce sont des préoccupations dont vous n’avez pas à vous soucier.

Les vrais amis ne le prendront pas personnellement si vous ne pouvez pas les aider tout le temps – ils n’ignoreront pas vos appels simplement à cause de cela.

Ne vous inquiétez pas d’avoir une mauvaise réputation. Comme nous l’avons dit plus tôt:

D’autres sont trop occupés à se soucier d’eux-mêmes pour prendre le temps de penser à vous alors faites de même, pensez plus souvent à vous.

Rappelez-vous ceci:

Si vous apprenez à bien utiliser votre « je m’en fiche de », vous pourrez dire «non» plus souvent.

Arrêtez d’être cette personne que tout le monde demande en premier parce qu’ils savent que vous êtes obligé de toujours dire oui.

Savez-vous ce qu’il va se passer si vous arrêtez de réagir ainsi ? Et bien vous reprendrez simplement le contrôle de ta vie.

Vous devenez libre.

Libérez-vous des attentes irréalistes que les autres et vous-même avez définies.

5) chercher quelque chose qui vaut la peine de s’en foutre

Les gens ne peuvent pas apprendre à s’en foutre s’ils n’ont pas d’objectif clair dans la vie.

En d’autres termes, vous devez consacrer vos efforts à quelque chose pour cesser de s’occuper de tout.

Parce que regardons les choses en face:

Vous en aurez plus facilement rien à faire si vous vous concentriez sur un objectif majeur.


Vous ne vous soucierez pas des querelles politiques quotidiennes par exemple.

Vous ne vous soucierez pas de ce que les gens racontent.

Alors réfléchissez à ce que vous voulez réaliser:

– Voulez-vous atténuer les effets du changement climatique?
– Voulez-vous parler couramment l’anglais, l’espagnol ou le Japonais?
– Voulez-vous évoluer dans votre carrière ?

Vous pouvez penser à de nombreux autres objectifs – ce qui compte, c’est quelque chose qui vous est cher. Quelque chose que vous n’échangerez pour rien d’autre. Parce que si vous y tenez vraiment, vous cesserez de gaspiller votre énergie… Restez focus !

Voici quelques bons conseils du Dalaï Lama sur la clé pour trouver votre but dans la vie :

«Alors, réfléchissons à ce qui est vraiment précieux dans la vie, ce qui donne un sens à nos vies et fixons nos priorités sur cette base. Le but de notre vie doit être positif. Nous ne sommes pas nés dans le but de causer des problèmes, de nuire à autrui. Pour que notre vie ait de la valeur, je pense que nous devons développer de bonnes qualités humaines fondamentales: chaleur, gentillesse, compassion. Ensuite, notre vie devient significative et plus paisible – plus heureuse. « 

Apprendre à vous en foutre !

La clé d’une vie paisible et épanouissante consiste à savoir quand et où s’en foutre. On ne vas pas vivre pour toujours. Vous devez être intelligent par rapport à votre temps limité dans le monde.

Alors profitez de la vie quand vous le pouvez.

Ne laissez pas votre esprit se brouiller avec des problèmes triviaux qui ne comptent pas dans le grand schéma des choses. Les futilités ne doivent pas influer sur vous. Vous êtes bien plus fort et précieux pour ça.

Résumer

– Ne vous stressez pas sur les choses que tu ne peux pas changer. Concentrez-vous uniquement sur ce que vous pouvez changer.
– Ne vous attardez pas sur le passé et l’avenir. Faites attention à ce que vous contrôlez, le moment présent.
– Tous les autres s’inquiètent pour eux-mêmes. ils se foutent pas mal de vous au final soyons honnête, vous n’avez donc pas à vous inquiéter de ce qu’ils pensent de vous.
– Vous n’êtes pas obligé de donner un coup de main à tout moment à tout le monde, tout le temps. Choisissez votre « non, je m’en fou » à bon escient.
– Ne soyez pas nihiliste (négatif). Trouvez un sens à la vie et consacrez-y votre temps et votre énergie.

Vous voyez, apprendre à ne pas se poser cent mille questions est une question de détermination.

Il s’agit de ne pas prêter attention à des choses qui ne comptent pas.

Alors, efforcez-vous de réaliser vos grands rêves.

Votre temps est précieux – utilisez-le pour des choses qui valent la peine.

L’apprentissage du bouddhisme, du yoga et d’autres philosophies souvent orientales peut permettre un véritable changement durable dans nos vies. Pensez-y ! Et n’oubliez pas aussi qu’il y a des gens qui vous aimes ! La vie est belle, foncez !

Esprits Libres


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments